Retour à la rubrique "Savoir-faire"

SOUDAL, la « multinationale familiale » du collage fête ses 50 ans

Publié le Mardi 18 Octobre 2016

« Je n’aurais jamais osé penser, en débutant en 1966 sur l’Ossenmarkt d’Anvers avec la promesse « Soude Tout », qu’un demi-siècle plus tard, Soudal se serait développée jusqu’à se transformer en une entreprise mondiale » constate son dirigeant. C’est pourtant un fait : en l’espace de 50 ans, Soudal est devenue une « multinationale familiale », active dans plus de 100 pays, avec des filiales dans 45 pays et un chiffre d’affaires de 625 millions d’euros.

Les origines

Soudal, a été crée en 1966 par  Vic Swerts. Elle est dès le début, un des producteurs le plus important dans le domaine des silicones. En 1966, Vic Swerts achète une petite entreprise à Ossenmarkt à Anvers, spécialisée dans les matériaux de soudure et la fabrication des pâtes de réparation en polyester. Après deux années, l'entreprise est transférée à Turnhout dans l'ancienne entreprise de jardinage de ses parents. De grands investissements sont alors réalisés pour l’achat de machines sophistiquées destinées à la production des pâtes en polyester et des mastics silicones.

Dès la première année, 5000 cartouches de mastic silicone sont fabriquées. En 1981, les bureaux sont déplacés à Turnhout et Soudal S.A. voit le jour. A partir de là, tout s'accélère. L’ export prend une place plus importante dans la stratégie de l’entreprise, notamment grâce à l’emplacement géographique avantageux de la Belgique. En 1981, la part de l’export s’éleve à 25%. En 1999, cette part à plus que doubler, passant de 25% à 87%.

Au cours des années, Soudal continue son expansion, agrandissant son usine de 11000 m2 supplémentaires en 1985. En 1992, Soudal reprend le concurrent français Ayrton. Par cette acquisition Soudal obtient une part du marché importante en France et une unité logistique afin d'optimiser la distribution et les services.

Cette même année, Soudal reçoit  le certificat ISO 9002, prouvant la qualité supérieure de ces produits.

Au fil des années, l’exportation continue son développement et en 1996, une agence en Pologne  est ouverte et les résultats sont très prometteurs dès la première année.

Acquérir ses concurrents pour s'implanter sur de nouveaux marchés

Le 1er Juillet 1997, Soudal acquiert le département des produits de bâtiment de silicone de BAVG. L'Allemagne est alors le marché le plus important pour les mastics et les mousses-PU, ce qui permet à Soudal d’appuyer sa position sur ce marché. Le souhait de Soudal est alors de doubler sa capacité de production et de stockage. Pour faire face à cet enjeu, une deuxième usine de production ainsi qu’un entrepôt sont créés. En 1999, Soudal se développe en Chine et au Royaume-Uni en mettant en place un bureau de vente et un espace de stockage. Ces deux nouveaux emplacements permettent de renforcer la place de Soudal sur ce marché mondial.

En 2004, le groupe Soudal reprend les parts de Rectavit S.A. Cependant, Rectavit continue d’évoluer comme entité indépendante et se concentre sur sa marque propre à base d'une historie riche en matière des colles et des autres produits de succès.

En 2008, Soudal reprend l'entreprise limbourgeoise Aerotrim, qui produit des aérosols techniques. Pour Soudal c'est une addition importante d'assortiment de produits. Aerotrim obtient,  par ce biais, un accès important à de nouveaux marchés.

Au même moment, Soudal débute la construction du nouveau centre R&D. Ce centre peut accueillir entre autres un laboratoire high-tech afin de supporter les développements futurs de l'entreprise. 

Une recherche constante de nouvelles opportunités à l'export

En termes de développement, après avoir consolidé sa position sur le marché européen, Soudal s'engage à l'echelle mondiale. 

En 2010, l'entreprie belge constitue en effet une coentreprise avec Mc Coy Silicone Ltd en Inde. Elle reprend également Shija, le troisième fabricant de mousses PU en Chine, réalisant ainsi une expansion rapide sur le marché asiatique. Ces nombreuses acquisitions et cette forte croissance organique ne sont pas passées inaperçues en Belgique : elles vaudront à Soudal le titre d'« entreprise de l'année » en 2011.

Par la suite, Soudal ouvre encore quelques filiales et procède à des reprises, entre autres en Turquie (Isik en 2011), au Brésil (en 2012), en Slovénie (TKK en 2013), en Pologne (Bochem en 2014), en Australie (Soudis en 2014) et aux États-Unis (Accumetric en 2014).

Toujours plus haut…

Concernant sa gamme de produits, Le Groupe Soudal fabrique 7 groupes de références pour ses propres marques et pour des marques tierses. Silicones et autres mastics, mousses PU, colles, polymères hybrides, aérosols techniques et produits chimiques pour la construction sont ainsi présents dans son imposant catalogue.
Avec ses propres marques, le Groupe Soudal se concentre sur 3 segments de marché : la construction, l'industrie et la vente au détail afin de s'assurer, sur chaque segment, une position de choix. 

Une position qu'elle doit également à sa capacité à constamment innover. Ainsi, au fil du temps, Soudal devient un multi-spécialiste sur les segments des mastics, silicones, mousses PU (mousses de polyuréthanes), colles et produits d'étanchéité à base d'innovations majeures et de brevets déposés. On peut en effet citer le Windows System dans les solutions d’étanchéité des menuiseries, les colles à fibres T-Rex et le pistolet à mousse PU Genius Gun à manier d’une main.

Objectif 1 milliards € de CA en 2020

En 50 ans, la petite entreprise locale qu'était Soudal est devenue une multinationale opérant à l'échelle internationale. Soudal se veut être à la pointe de la recherche et de la technologie pour offrir aux professionnels du bâtiment et de l'industrie comme aux bricoleurs des produits avancés et fiables. Un chiffre d'affaires consolidé de 630 millions d'euros en 2015 ; 300 millions d'unités de mastics et de mousses PU produites dans 15 sites de production ; près de 2 500 collaborateurs à travers le monde ; des investissements à concurrence de 34,2 millions d'euros en 2015 : tels sont les faits et chiffres impressionnants du Groupe Soudal.

Et comme l'appétit vient en mangeant, d'ici 2020, l'entreprise ambitionne de franchir le cap du milliard d'euros de chiffre d'affaires. Pas mal pour une entreprise familiale. 

M.Paulet

Sur le même thème

Publiez votre article !
1ère semaine gratuite !